Bienvenue sur mon site de jogging 

Chacun son rythme !

- Eh! ...il va plus vite !

-oui, mais il est plus jeune ... et il est entraîné !

athletisme015

spo_athletisme_035

Compét.2 - en course - recadré

Médaillé

Mon parcours sportif:

Enfant, j'étais plutôt petit et un peu gros (j'ai dû faire un régime à 14 ans car j'étais trop gros). A l'école, où j'étais un bon élève, j'étais le dernier en gym.

Originaire du Midi (Berre-l'Etang), j'ai fait mes études secondaires à Aix-en-Provence, puis j'ai intégré l'INSA de Lyon où j'ai obtenu le diplôme d'ingénieur en mécanique. Pendant ces années, je n'ai pas fait d'autre sport que ce qui était obligatoire à l'école.

Pendant mon service militaire, j'ai fait l'école des officiers de réserve de Saumur (je suis lieutenant de réserve honoraire) et je m'étais nettement amélioré sur le plan sportif.

Puis mariage, 2 enfants, une carrière à la SNCF dans des emplois parfaitement sédentaires : aucune activité sportive (sauf un peu de natation pendant les vacances d'été).

C'est en 1993, dans ma 50e année que, sur les conseils du docteur, j'ai décidé de courir pour perdre quelques kilos.

La 1ère fois, après avoir marché 20 mn, je n'ai pas pu courir 100m ! (complètement essoufflé!). Puis, au bout de quelques semaines, avec un peu de volonté, j'ai rapidement été capable de courir 6 ou 7 km sans m'arrêter et d'y trouver du plaisir.

Après quelques mois un peu chaotiques, j'ai établi des plans d'entraînement avec les conseils d'un collègue de bureau qui était un bon coureur. Et j'ai attaqué les premières compétitions :

1er semi-marathon (21,1 km) en février 1994 à Pierre-Bénite en 1h53. Puis j'ai enchainé des semi-marathons en améliorant mes chronos (4 semi-marathons la 1ère année, dont Grigny en 1h48).

L'année suivante, je refaisais les mêmes courses. Mon collègue coureur me dit alors : « pourquoi n'essaies-tu pas le Marathon ? Le Marathon de Lyon a lieu le 1er octobre. ».

- Tu es fou ! Faire des semi-marathons est déjà extraordinaire pour moi. Le Marathon, c'est de la folie !

Mais j'étais en forme et me suis dit que si je le décidais, je pourrais le faire et si je ne le faisais pas là, je ne le ferai probablement jamais.

J'augmentais progressivement le nombre et la durée des entraînements et je fis mon 1er marathon à Lyon le 1er octobre 1995 (à 52 ans) en 3h49 (conforme à mon plan de marche le plus optimiste !).

En 2 ans, j'avais perdu 10 kg et j'étais en pleine forme.

Et depuis, je n'ai pas arrêté de courir avec très peu d'interruptions et je prends un grand plaisir à faire des compétitions.

Aujourd'hui (2017), je suis toujours en pleine forme et j'ai perdu 5 kg supplémentaires (j'en suis donc à - 15 kg depuis que je cours). Je pense être à mon poids idéal.

La section JOGGING de l'Amicale Laïque de Grigny:

En 2008, un petit groupe de coureurs me demanda de créer une section Jogging à l'Amicale Laïque où j'étais déjà responsable de la section Arts Plastiques (voir mon site de peinture).

Après quelques hésitations (cela modifiait mes plans d'entraînement), j'acceptais d'être le responsable de cette nouvelle section.

La section Jogging démarra en septembre 2008, avec 2 entraînements par semaine en groupe (le mardi 19h et le dimanche à 9h) . Actuellement, il y a une 3e séance le mercredi à 18h30.

En 2016, nous étions dans la 8e saison avec une douzaine de coureurs (hommes et femmes) extrêmement sympathiques et une grande convivialité. En 2017, nous sommes moins nombreux, mais courir en groupe est toujours un plaisir supplémentaire.

Voir le site de l'Amicale Laïque de Grigny


Quelques chiffres (actualisés au 28 septembre 2017):

Personnellement, quel que soit le temps, je m'entraîne 4 ou 5 fois par semaine sur des distances de 10 à 20 km, soit 50 à 70 km par semaine (environ 3000 km par an).

Je gère tous mes entraînements sur ordinateur, avec des tableaux, des moyennes, des courbes de tendance, des indices de forme, etc... (et même le kilométrage de mes chaussures!).

J'ai fait 145 compétitions dont 57 semi-marathons et 13 Marathons (le meilleur chrono 3h35 à 54 ans – le plus intéressant : 3h44 à 61 ans, temps qualificatif pour les championnats de France en catégorie Vétéran 3).

A noter que je fais davantage de compétitions depuis que je suis dans la catégorie Vétérans 4 (de 70 à 79 ans) et que j'y obtiens d'excellents résultats: 12 compétitions en 2014, 13 en 2015, 11 en 2016. J'en suis à 10 en 2017 et 3 compétitions sont programmés d'ici la fin de l'année)

Mes qualifications aux championnats de France de 10 km et de semi-marathon et mes résultats me motivent particulièrement. Et que dire de ma médaille de bronze (par équipe) aux championnats du MONDE Masters en semi-marathon !...(en 2015).

Figurer parmi les meilleurs coureurs français de mon âge est une chose qui était inimaginable il y a 23 ans, quand j'ai commencé à courir !

La course à pied m'apporte une santé physique et mentale exceptionnelle et j'espère bien continuer à courir encore « un certain temps » !...

Le reportage de France 2:

Début 2015, un événement que je qualifie d'exceptionnel m'est arrivé:

J'ai été contacté par la Ligue d'athlétisme Rhône-Alpes: France 2 recherchait un coureur d'un certain âge pour faire un reportage sur les bienfaits de la course à pied sur la santé. J'ai accepté.

Grégory Naboulet, journaliste spécialiste du sport de haut niveau sur France 2, a pris rendez-vous avec moi pour le lundi 19 janvier à 14h. Il est venu avec une "camérawoman" sympathique.

J'avais prévenu quelques copains pour venir courir avec moi. Les prises de vue et interviews ont été faites dans l'après-midi (il ne faisait pas chaud et il pleuvait légèrement). 

Après 2 reports, le reportage est passé au Journal télévisé de 13h de France 2, le 21 février 2015, présenté par Elise Lucet, avec la présence sur le plateau de Stéphane Diagana:

voir le reportage 

.

Contact courriel:   albot.peinture@orange.fr

.

Retour Haut de page (Menu)